L’innovation

La carte mentale est considérée comme un outil qui participe à l’innovation: parce qu’elle permet de disposer d’une vision globale qui facilite la confrontation d’idées, parce qu’elle encourage à « sortir du cadre », parce qu’elle développe la pensée latérale et la créativité (cf le travail de Edward de Bono et Tim Brown sur l’esprit design, dans la bibliographie).

L’innovation: un mot devenu mot d’ordre: il faut innover, on cherche à innover, on applaudit et on récompense l’innovation… Tout le monde utilise ce mot,  souvent avec des significations différentes, pas toujours cohérentes entre elles.

Je vous propose d’écouter ce dossier de Up Magazine qui propose différents avis éclairés sur l’innovation.

C’est quoi pour vous l’innovation?

Quelles idées maitresses pouvons-nous en retenir de l’ensemble de ces définitions?

L’innovation est protéiforme: ll est difficile de donner une définition de l’innovation car elle peut être partout: innovation d’usage, de prix, de modèle d’économie, etc. Elle n’est pas forcément d’ordre technologique.

L’innovation est un montage: elle n’est pas seulement une idée nouvelle, mais plutôt une capacité à réunir et à faire tenir ensemble des choses qui peuvent relever de différents domaines (technologies, idée nouvelle, identification d’un nouveau public, etc) pour proposer sur le marché quelque chose qui n’existait pas.

L’innovation est son innovateur: le créateur de l’idée est presque plus important que son idée car c’est lui qui la portera jusqu’au bout.

L’innovation casse les idées reçues: elle doit être capable de se détacher des conventions.

L’innovation peut être simple: elle ne relève pas forcément de quelque chose de complexe.

L’innovation est en chacun de nous: elle fait partie de la vie. Tout être humain a la faculté de pouvoir imaginer, anticiper, créer, concevoir quelque chose qui va améliorer sa condition de vie. elle n’est pas l’exclusivité des grands chercheurs, tout le monde peut être innovant.

Elle permet de transformer ses rêves en réalité: elle permet de réenchanter le futur et de retrouver confiance en l’intelligence de l’homme.

L’innovation doit d’abord identifier son objectif: avant de se poser la question du comment, se demander ce qu’on veut faire.

L’innovation exige la confrontation du terrain: c’est en allant observer les choses et les gens qui des idées innovantes naissent.

L’innovation part souvent d’une mauvais idée: une mauvaise idée peut être donnée et approfondie et à c’est à partir d’elle qu’une autre idée va naitre et permettre l’innovation. D’où l’importance de ne pas d’autocensurer.

L’innovation est un processus: elle ne jaillit pas forcément et n’est pas immédiatement valable: elle résulte, comme la créativité, d’une démarche et d’un cheminement.

L’innovation est une invention qui a réussi.

L’innovation est issue d’un regard différent et décentré. Ce regard va permettre d’inventer quelque chose de nouveau par rapport à quelque chose qui existe déjà.

L’innovation permet d’inventer le futur et de transformer le monde.

 L’innovation technologique n’est pas démocratique: elle nous imposte parfois des solutions qui pourraient être assumées par une innovation sociale. On devrait pouvoir mesurer ses effets et décider si son existence est souhaitable. Elle n’apporte pas de connaissance nouvelle. Elle ne favorise pas la croissance.

L’innovation technologique est une conquête de marché. Si elles ne servent qu’à quelques entreprises pour faire de l’argent, on peut se poser la question de leur intérêt pour l’humanité.

Pour compléter ces définitions, je vous propose cette chronique Xavier de Laporte.

Ce qui se cache dernière l’innovation

Une fois ces quelques supports consultés, on se rend compte que dernière le mot innovation se cachent beaucoup de vraies fausses bonnes idées et que ce terme, très à la mode, permet de désigner un grand nombre d’initiatives auxquelles on prête des pouvoirs qui dépassent souvent  la portée réellement constructive et progressiste des innovations.

Il faut retenir aussi que l’innovation permet l’émergence de nouveaux concepts parfois nécessaires dans nos sociétés et que, sans aucun doute, la pensée latérale, portée par la démarche heuristique des cartes, est un élément décisif dans ce processus.

Pour découvrir des exemples d’innovation qui répondent au maximum de critères qui définissent ce concept, rendez-vous sur le site de Shamengo.

————–

A écouter également pour une approche plus philosophique de l’innovation: l’émission de France culture le web Campus: 

Des paradoxes de l’innovation : l’innovation au service du non changement et de l’extinction de l’expérience

http://plus.franceculture.fr/partenaires/maison-de-la-recherche-en-sciences-humaines/cerisy-imaginaire-industrie-et-innovation–0

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s